Home de la Vierge des Pauvres
Centre de Rééducation pour les jeunes handicapés du Rwanda

"Parce qu'un jour, mes yeux ont croisé les yeux de jeunes délaissés, yeux sans colère, mais si las, si remplis de désespoir, je ne pouvais plus être le même. Il fallait aimer, il fallait agir"

Joseph Fraipont-Ndagijimana

RWANDA - Gatagara est le nom de l'une des "mille collines" du Rwanda. Ce beau pays situé au coeur de l'Afrique jouit d'un excellent climat grâce à son altitude de 1.500 mètres. Il est pauvre, encore, à cause de l'importance de sa population de plus de 8 millions d'habitants sur un territoire restreint, et qui représente la densité la plus élevée d'Afrique. Il ne possède guère de richesses naturelles. 1.500 kilomètres le séparent de l'océan et il ne possède ni chemin de fer, ni voie navigable. Sa richesse, c'est son potentiel humain.

GATAGARA - Gatagara se différencie de toute autre colline par la population qui y vit : enfants de tous âges, portant presque tous un appareil orthopédique, marchant à l'aide de béquilles, de cannes, ou étant poussés dans des voiturettes. Ils vont et viennent en riant et en chantant car s'ils étaient mal considérés, ils ont aujourd'hui retrouvé la dignité humaine au milieu de leurs semblables; s'ils se trainaient sur le sol, ils sont à présent debout; s'ils dépendaient totalement des autres, ils découvrent chaque jour davantage l'usage de la liberté.

HVP GATAGARA - Le Home de la Vierge des Pauvres, né sur la coline de Gatagara, se développera progressivement sur différents sites au Rwanda. A Gikondo et Ndera (Kigali), à Nyanza, Butare (Huye), Ruhango et Rwamagana. Le nom de HVP Gatagara a été conservé pour chacunes des implantations. Prévu, au départ, pour s'occuper des handicapés physiques, le Home s'est progressivement développé pour acqueillir les aveugles, les sourds-muets et les handicapés mentaux.

Voilà les résultats obtenus par l'amour et la confiance, l'audace et la persévérence du fondateur et de ses successeurs rwandais, belges, hollandais, allemands et autres qui poursuivent la tâche commencée en 1960 au service des enfants du Rwanda.